Les cannabinoïdes de la plante de cannabis et leurs effets

En 1940, les premiers cannabinoïdes du chanvre ont été découverts. Les travaux des chercheurs ont permis d’isoler les molécules de cette plante et d’étudier leurs effets respectifs. Le chanvre a plus de 100 cannabinoïdes qui interagissent avec le système endocannabinoïde. Spécialiste de la vente du CBD et de ses produits dérivés, CBD Monkey vous présente les effets des principaux cannabinoïdes du cannabis.

Les cannabinoïdes : composés actifs les plus importants du chanvre

Les différentes études sur la plante de cannabis sativa ont révélé une importante richesse moléculaire. On trouve dans le chanvre des centaines de composés chimiques, dont les terpènes, les flavonoïdes et surtout les importants cannabinoïdes. On dénombre plus d’une centaine de cannabinoïdes, dont les principaux sont :

  • le CBD (cannabidiol),
  • le THC (tétrahydrocannabinol),
  • le CBG (cannabigerol),
  • le CBN (cannabinol),
  • le CBC (cannabichromène).

Les cannabinoïdes sont des substances chimiques qui irriguent les trichomes, les fleurs et les feuilles du cannabis. Ils ont la capacité d’interagir avec les récepteurs du système endocannabinoïde. Chacune de ces molécules a des propriétés chimiques spécifiques et leur usage produit différents effets sur les consommateurs.

Si le THC est réputé pour son action psychotrope sur le cerveau, les autres principes actifs auraient des effets bénéfiques sur le système nerveux, la douleur, le système digestif et la santé en général. Plusieurs études scientifiques fiables ont d’ailleurs permis au cours de ces dernières années de confirmer et de découvrir les effets des cannabinoïdes du cannabis sur les patients.

cannabinoïde

Le CBD, la molécule populaire du chanvre

Le CBD est la substance non psychoactive du cannabis. Différent des drogues, des stupéfiants ou de la marijuana, il ne présente pas de risques pour la santé des consommateurs. La France a légalisé le CBD au terme d’un long débat juridique. Sa production, sa commercialisation et sa consommation sont autorisées par les textes de loi.

Le cannabidiol est consommé sous différentes formes par bon nombre de personnes pour ses effets divers. On le trouve sous forme d’huiles, de fleurs, de concentrés, de bonbons, de tisanes, de résines, etc. Les études scientifiques consacrées au CBD ont prouvé ses propriétés :

  • sédatives,
  • relaxantes,
  • anxiolytiques,
  • anti-inflammatoires,
  • antioxydantes,
  • antiémétiques,
  • antibactériennes,
  • antidiabétiques,
  • anti-addictives,
  • anticancéreuses,
  • antipsychotiques,
  • antiépileptiques, etc.

Le cannabidiol contient toutes les molécules présentes dans le cannabis. Cette richesse favorise l’effet d’entourage, qui augmente l’efficacité des produits à base de ce cannabinoïde. Le CBD est considéré comme un puissant sédatif naturel, plus efficace que les produits de synthèse. Le pouvoir anti-inflammatoire et apaisant de cette molécule permet de l’utiliser pour calmer une douleur chronique et invalidante. Son efficacité est prouvée sur les patients qui souffrent de l’arthrose, de la fibromyalgie, etc.

L’usage du cannabidiol corrige les troubles de sommeil et offre une réelle sensation de relaxation. Contrairement aux substances de synthèse, le CBD n’entraine pas d’effets secondaires importants sur la santé des patients. Une étude approfondie de ses vertus a révélé la capacité de ce composé du cannabis à soulager les patients qui souffrent de vomissements. Il lutte contre l’addiction au tabac, à l’alcool et à certaines drogues comme le THC. Une étude montre que le CBD peut aider à lutter contre le cancer et d’autres maladies dégénératives.

effets CBD

Le THC, la substance aux effets psychoactifs du chanvre

Le THC est l’une des molécules les plus importants cannabis sativa. Il donne à la marijuana ses effets psychoactifs. Le THC agit sur le cerveau et modifie le comportement du consommateur. C’est une drogue, un stupéfiant qui provoque un puissant sentiment d’euphorie, d’hallucination. Il est interdit en France et dans la plupart des pays d’Europe.

En plus de ses effets psychotropes, les recherches effectuées sur le THC retrouvé dans certaines variétés de marijuana ont mis en avant son rôle analgésique, antioxydant, antiémétique et neuroprotecteur. Sa consommation rend insensible à la douleur et atténue les symptômes de certaines maladies.

L’interaction entre le THC et les récepteurs du système endocannabinoïde stimule la production de la dopamine, ce qui peut améliorer le bien-être. La consommation à dose élevée de ce cannabinoïde a des conséquences nuisibles sur la santé. Le THC peut notamment provoquer chez les consommateurs un état dépressif, anxieux, des troubles par rapport à la digestion, la dépendance, la nervosité, la désorientation, etc.

Le CBG, une molécule précurseur

Les jeunes plants de chanvre contiennent de faibles proportions de CBG (cannabigerol). Ce cannabinoïde est dépourvu d’effet psychoactif. Son usage n’est pas dangereux, il ne représente donc pas un risque pour les consommateurs. Il est considéré comme la cellule souche du CBD et du THC. Ces deux molécules majeures du chanvre proviendraient ainsi du CBG.

Le cannabigerol a un potentiel thérapeutique élargi, à l’instar des autres composés du cannabis. Des travaux scientifiques sur l’effet de ce cannabinoïde ont révélé qu’il s’agit d’un puissant antibiotique. De plus, le CBG a un pouvoir anticoagulant et analgésique. Il peut être utilisé pour combattre l’insomnie et stopper le développement de certains cancers.

Le CBN, un dérivé du THC

Le CBN (cannabinol) provient de la dégradation ou de l’oxydation du THC en contact avec le soleil et l’oxygène. Sa prise à forte dose engendre une sensation de désorientation, de vertige, de fatigue, etc. Même s’il y a peu de travaux sur ce cannabinoïde, on sait qu’il peut agir comme antidouleur, antispasmodique et anxiolytique.

La consommation du CBN favorise le développement des os. Il détend naturellement les muscles et régule la prolifération des radicaux libres dans l’organisme. À l’instar du CBD, le cannabinol fonctionne comme un antagoniste du THC ou d’autres drogues. Son usage inhibe certains effets nuisibles dus à la consommation des stupéfiants.

Le CBC, un cannabinoïde puissant et rare

Le cannabichromène est une substance qu’on trouve en très faible quantité dans le cannabis. Les diverses recherches médicales effectuées ont prouvé sa qualité à moduler la sensation de douleur. Il est recommandé aux patients qui souffrent de migraines ou de maux de tête. Le CBC est aussi un puissant antimicrobien. Son effet antifongique le rend efficace pour stopper la prolifération des bactéries et champignons.

Le CBC séduit par son pouvoir antidépresseur. Il aide à combattre la dépression beaucoup plus efficacement que le CBD en stimulant la production de certaines hormones. Son action relaxante sur le corps et le système nerveux en fait un excellent produit naturel contre l’insomnie.

Les cannabinoïdes du cannabis interagissent pour produire des effets plus efficaces. Le CBD est la synthèse de cette richesse moléculaire du chanvre. Il permet de profiter des bienfaits de chaque composé actif tout en excluant les conséquences.