Le CBD pour la musculation et le fitness : quels avantages ?

Connu pour ses vertus relaxantes, le CBD est un produit qui rencontre beaucoup de succès ces dernières années. Ses bienfaits sur la peau, la douleur, la dépression et la santé neurologique ne sont plus à prouver. Grâce à ses innombrables propriétés, il agit également favorablement sur le corps des adeptes de la musculation et du fitness.

Pourquoi prendre du CBD pour la musculation ?

Également connu sous le nom de cannabidiol, le CBD est l’une des molécules qui se retrouvent dans le chanvre. Cependant, à la différence d’autres molécules comme le THC, le CBD n’engendre pas d’effets stupéfiants, encore moins d’addiction. Il permet plutôt de bénéficier des propriétés naturelles du cannabis sans pour autant provoquer des effets psychoactifs. Les vertus du cannabidiol sont multiples. Il est d’ailleurs très prisé par les amateurs de la musculation et du fitness en raison de ses nombreux avantages.

Récupération musculaire après l’entraînement

À l’issue d’une séance d’entraînement, le corps est fatigué et courbaturé. Il n’est plus vraiment en mesure de supporter des efforts extrêmes. Pour faire une autre séance de musculation, l’athlète doit ainsi observer quelques jours de repos afin de permettre à son corps de récupérer. Or, en l’absence de cette fatigue intense, il pourrait s’entraîner plus régulièrement et donc accélérer sa croissance musculaire. À l’instar des produits anabolisants et anti-cataboliques, le CBD favorise la récupération musculaire après une séance de fitness. Il se connecte aux récepteurs CB1 et CB2 dans le système endocannabinoïde (ECS) du corps pour réguler le métabolisme de l’athlète.

CBD musculation

Réduction de l’inflammation

La pratique régulière d’une activité sportive entraîne une réaction inflammatoire. Se produisant pendant la phase de la construction musculaire, ce phénomène peut perturber la croissance des muscles. D’après une étude récente, le cannabidiol est en mesure de réguler certaines hormones relatives au catabolisme musculaire. En d’autres termes, le cannabidiol peut contribuer à l’augmentation de la masse musculaire chez l’athlète.

Amélioration de la qualité du sommeil

Un entraînement rigoureux et régulier est la clé pour améliorer ses performances sportives. Toutefois, la récupération est une phase qui n’est pas à négliger. Pour que le corps et les muscles se développent facilement, le repos est primordial après chaque séance de sport. Le trouble du sommeil constitue donc un facteur qui ralentit le développement musculaire de l’athlète.
Heureusement, avec le cannabidiol, il est possible de retrouver une bonne qualité de sommeil. En réalité, le cannabidiol agit directement sur les facteurs pouvant être à l’origine des troubles du sommeil. En déjouant les impacts de l’anxiété et de la fatigue, le CBD permet à l’amateur du fitness et de la musculation d’avoir un sommeil de qualité et ainsi un corps plus enclin à se développer.

Réduction du stress

La dépression, l’anxiété ou encore le stress sont des états qui ne sont pas compatibles avec un entraînement sportif intensif. Ils empêchent en effet le processus de récupération, et par conséquent la croissance musculaire. Grâce au cannabidiol, ces troubles ne constituent plus un frein pour la pratique du fitness. En réalité, le cannabidiol agit sur l’activation des récepteurs de la sérotonine (hormone du bonheur), ce qui permet de réguler l’humeur et le bien-être.

Réduction de la douleur

Après une séance de fitness, les courbatures sont totalement naturelles. Elles sont d’ailleurs la preuve que les exercices ont été bien réalisés. Cependant, elles ne favorisent pas le processus de récupération, ralentissant ainsi le développement des muscles. La bonne nouvelle est que le cannabidiol a la capacité d’empêcher la neurotransmission de la douleur en bloquant la signalisation des voies dédiées.

Sous quelle forme prendre le CBD pour la musculation ?

Le CBD existe sous plusieurs formes. Dans le cadre de la pratique d’une activité physique, il est recommandé aux athlètes de le prendre sous forme d’infusion. Le résultat se fait ainsi rapidement remarquer. Pour plus d’efficacité, l’huile CBD de qualité est la meilleure option. Généralement en flacon, elle s’administre par voie orale sous forme de gouttes. Son action est immédiate et assez satisfaisante. L’huile de CBD existe également sous forme de capsules ou de gélules. Ceux-ci prennent plus de temps à agir, mais leurs actions sont beaucoup plus denses que la version liquide.

De plus, les sportifs peuvent également prendre le cannabidiol sous forme de compléments alimentaires ou d’e-liquide. Ils peuvent également l’intégrer à leur alimentation ou encore opter pour les bonbons CBD proposés par CBD Monkey, spécialiste des produits issus du chanvre.

Quel est le dosage du CBD pour la musculation ?

Comme un médicament, le cannabidiol doit être pris suivant un dosage précis pour être efficace. Quelle que soit la forme choisie, l’athlète doit ainsi se conformer à la posologie recommandée, au risque de s’exposer aux conséquences néfastes de cette molécule. Pour l’huile et les gélules, l’idéal est de prendre 20 à 30 mg par jour au début. Il est possible d’ajouter 20 mg supplémentaires en cas d’insatisfaction. Idéalement, il faudra éviter d’excéder la dose de 50 mg par jour.

L’impact du CBD sur les muscles

À la différence des protéines consommées par de nombreux amateurs de la musculation, le CBD ne favorise pas directement la construction des muscles. Son action est indirecte. En réalité, en participant à la réduction du cortisol, de l’inflammation, de dépression et de la graisse, le cannabidiol permet au corps et aux muscles de se développer rapidement. Il augmente également l’énergie, permettant ainsi au sportif de se consacrer davantage à ses exercices et ainsi de fortifier ses muscles.

impact CBD muscles

Est-ce que le CBD est autorisé dans le cadre de la musculation ?

Presque sans effets secondaires, le cannabidiol est un supplément parfait pour les adeptes du fitness. Peu coûteuse et particulièrement efficace, cette molécule est autorisée par la loi à condition qu’elle ne contienne pas plus de 0,3% de THC. De plus, l’Agence Mondiale Anti-dopage autorise le cannabidiol. Il est donc possible pour les athlètes d’en prendre lors des compétitions internationales. Toutefois, quelle que soit la forme du produit, il doit être en isolat de CBD, c’est-à-dire qu’il doit contenir exclusivement le cannabinoïde CBD, et non le THC, le CBG, le CBN ou encore le CBL.